Les perce-neige blancs commencent la saison des jardins

 

Perce-neige (Galanthus) : petits mais gros ils sont. Surtout si vous en avez beaucoup dans votre jardin ! Un symbole de vie nouvelle. Chaque année le lever des pointes des perce-neige est pour moi le signal que nous allons recommencer au jardin. Finies les bordures sèches, la verdure est en route !

À l’origine, les perce-neige aiment pousser dans une forêt, où ils apparaissent soudainement en masse sous une épaisse couche de feuilles en début d’année. D’abord les fleurs puis les feuilles. Avec moi, ils sont dans l’herbe sous un grand arbre. Ils s’en sortent bien là-bas, mais pas aussi bien que je les ai vus autrefois dans les bois de Texel. Là où sont les perce-neige, je ne tonds à nouveau l’herbe que lorsque le feuillage est plus ou moins mort. Comme avec les jonquilles. Cela donne aux plantes la nutrition dont elles ont besoin pour se développer davantage.

Propagation des perce-neige
Donc, chaque année, j’essaie d’en faire plus. Pour ce faire, je déterre, divise et replante certaines des plus grosses touffes après la floraison. Je pense que cela va plus vite que de planter de nouveaux bulbes chaque année, et c’est aussi moins cher bien sûr.

J’adore les perce-neige (Galanthus). C’est pourquoi après la floraison, vers le mois de mars, je déterre une partie du plus gros pollen de l’herbe, je les déchire et je les transplante à nouveau. Plus il y en a, mieux c’est !

Une fois, j’ai acheté des bulbes à la jardinerie, j’ai eu du pollen chez des voisins et j’ai ramassé pas mal de pollen sur le bord d’une route près de chez moi. Ils ont dû se mélanger au fil des ans. Alors quels types j’ai, je ne pourrais pas vous le dire. Et très honnêtement, je n’ai pas besoin de le savoir exactement.

Ça vous intéresse ? Rendez-vous ensuite à Dordrecht vers février. Là, Mme Fallinger organise chaque année ses journées portes ouvertes. Elle est la détentrice de la collection nationale de perce-neige aux Pays-Bas et a collecté plus de 600 perce-neige différents ! Comment pouvait-elle les séparer ?

arbre perce-neige
Ce que j’ai beaucoup aimé et que j’aimerais rapporter sur ce blog, c’est la découverte de cet arbre sur le site d’un obtenteur belge : un perce-neige (halesia-carolina) Magnifique !

About the Author

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may also like these